Isogossip

Actu Mode, TV, Médias et People
par Abrielle Heart sur 28/07/2016 � 09:56 AM

Pokémon Go : Ils démissionnent pour devenir dresseurs de Pokémons

démissionnent pour devenir dresseurs Pokémon

Moins d’un mois après sa sortie, Pokémon Go fait décidément des ravages ! La chasse aux Pokémons fait beaucoup d’addicts à travers le monde.  Petits et grands, aux quatre coins du globe trouvent du plaisir à sillonner les rues de leurs villes à la recherche de ces petites bêtes.
Mais il arrive que ce jeu mêlant aventure et réalité augmenté prenne une ampleur assez inattendue dans la vie de certains.

Certains joueurs prennent la chasse aux Pokémon très au sérieux. Et vont même jusqu’à quitter leur travail pour s’adonner à leur passion… Pokémon Go !

Ça paraît invraisemblable mais de nombreux  cas de démission pour un tel motif ont été enregistrés dans bon nombre de secteurs.

Une enseignante qui devient dresseuse de Pokémons :

C’est justement ce qui est arrivé à Sophia Pedraza, une jeune professeur britannique de 26 ans. La jeune femme ne se plaisait apparemment pas dans son job d’enseignante, pour cette raison-là elle a pris une décision radicale. Sophia a décidé de laisser tomber son travail pour devenir « la plus riche dresseuse de Pokémons » en faisant des comptes Pokémon  Go un business sur Ebay.
Dans une interview accordée au magazine The Sun, l’ex professeur explique que la chasse aux pokémon à temps plein est un filon qui ne connait pas la crise. Elle explique que  « Les comptes de niveau 20 s’achètent 1.000 livres (environ 1.189 euros) et ceux du niveau 15 entre 100 et 200 livres (entre 118 et 237 euros) » ce qui largement suffisant pour vivre aisément et surtout beaucoup moins contraignant que le job de professeur !

Il démissionne après 6 ans de travail pour chasser les Pokémons  en  Nouvelle-Zélande :

Tom Currie, un jeune Néo-zélandais de 24 ans a lui aussi cédé à la tentation  en quittant son poste chez Auckland qu’il occupait depuis bientôt 6 ans  pour devenir « le meilleur dresseur de Pokémons au monde » . Le jeune homme explique avoir déjà sillonné en long et en large pas moins de 6 villes de Nouvelle-Zélande tantôt en bus et tantôt à pied et ce en tout juste une semaine. Durant chaque périple Tom Currie chasse entre 90 et 150 pokémons.
Cette histoire insolite à vite fait le tour de la Nouvelle-Zélande, et notre apprenti dresseur reçoit quotidiennement des messages de soutient et d’encouragement de fans du jeux. De nombreuses compagnies de transport ont également proposées aux vadrouilleur de voyager gratuitement pour faire de son rêve de devenir  « le meilleur dresseur de Pokémons au monde » une réalité.

A  lire ça, on s’aperçoit que le phénomène Pokémon Go est un véritable raz-de-marée!

Étiquette

démission Pokémon Go

Commentaires

Créer un nouveau commentaire