Isogossip

Actu Mode, TV, Médias et People
par Abrielle Heart sur 11/07/2016 � 12:00 PM

Euro 2016 : pourquoi François Hollande n’a embrassé que Laurent Koscielny à l’Élysée? ?

bleus1

Aujourd’hui, en début d’après-midi, François Hollande à accueilli les bleus à l’Élysée suite à leur défaite hier soir en final de l’Euro face au Portugal (1-0 à après prolongation).

Tous vêtus de costumes bleus et de chemises blanches, traits tirés, sourires crispés… C’est ainsi que les joueurs de l’équipe de France accompagnés de leur entraineur Didier Deschamps ainsi que  le président de la fédération française de football Noël Le Graët  se sont rendu à l’Élysée, aujourd’hui en début de matinée.

Escortées de motards, les berlines transportant les bleus sont arrivées devant l’Élysée à 13h tonnante ! Les supporters de l’équipe de France étaient bien évidemment au rendez-vous devant le palais de l’Élysée pour encourager une dernière fois leurs idoles.

Reçus par le chef de l’état pour un déjeuner, c’est timidement que les hommes de Didier Deschamps ont gravit les marches menant jusqu’au perron du palais présidentiel où les attendait François Hollande pour les traditionnelles photos souvenirs.

Le chef de l’état a salué un par un les 23 joueurs, à l’exception  du jeune défenseur  Laurent Koscielny qui a eu droit à une chaleureuse bise de la part du président de la république.

En effet, les deux hommes ont quelque chose en commun ! Ils sont tous deux originaires de la ville de Tulle dans le Limousin (département de Corrèze). Laurent Koscielny y est né et y a appris les rudiments du ballon rond avant de devenir joueur professionnel. A l’âge de 8 ans il intègre le Tulle Foot­ball Corrèze où il apprend à peaufiner son jeu. Le jeune virtuose du ballon rond ne tarde pas à se faire remarquer dans l’univers du foot. Alors que François Hollande lui, a été pendant près de sept ans (de 2001 à 2008) maire de la petite ville corrézienne ce qui explique cette petite familiarité entre les deux hommes.

« Oui, je le tutoie, mais j’avoue que c’est compliqué aujourd’hui : c’est quand même le président, confiait Laurent Koscielny au Jour­nal du Dimanche, en janvier dernier. Maire, il était assez proche de ses admi­nis­trés. Tous les same­dis matin, il passait au marché, faisait la bise à tout le monde. Tulle, c’est un village de 15.000 habi­tants. Il connaît mes parents. »  déclare le jeune joueur.

Bref retour sur le match :

Malgré la sortie de Cristiano Ronaldo, le leader de l’équipe portugaise en tout début de match (une dizaine de minutes après le premier coup de sifflet), l’équipe Portugaise à su venir à bout des hommes de Didier Deschamps. Après un match tendu et des équipes au coude à coude, les Portugais ont marqué un but lors des prolongations et ont ainsi pu s’arracher la victoire à moins de dix minutes du coup de sifflet final.

En vidéo :

 

Étiquette

élysée Euro 2016 François Hollande les bleus

Commentaires

Créer un nouveau commentaire